Les cours en ligne gratuits ne font pas l’unanimité

News
Cet article a été vu (425) fois.
Source : www.tdg.ch
Auteur : www.tdg.ch
Date de l'info : 23 décembre 2014

w640 (3)

Depuis 2012, l’EPFL propose des cours en ligne gratuits et ouverts à tous. Résultat, en deux ans 750’000 personnes du monde entier se sont inscrites. Malgré ce succès, ces cours ne font pas l’unanimité.

Avant, les hautes écoles étaient réservées à des étudiants ayant un cursus bien précis, et dans certains pays de quoi payer, explique le président de l’EPFL Patrick Aebischer. Avec ce nouvel outil pédagogique, «un ordinateur ou même un smartphone et une connexion à Internet vous donnent accès aux cours de professeurs d’universités, gratuitement», affirme-t-il.

Les «moocs», acronyme pour «massive open online courses» ont pris leur essor aux Etats-unis en 2011, avant de déferler en Europe. L’Ecole polytechnique de Lausanne (EPFL) est une des premières à les y avoir lancés. Actuellement la haute école en propose une vingtaine et une trentaine sont en cours.

Depuis, cette nouvelle méthode d’enseignement – mêlant vidéos, textes et exercices, avec à la clé un certificat de réussite – a également gagné d’autres hautes écoles de Suisse. Les universités de Genève, Lausanne, Zurich et l’EPFZ ont ainsi emboîté le pas à l’EPFL. Et Bâle compte s’y mettre dès 2015.

«Ces moocs nous permettent aussi de participer, à travers des partenariats avec des universités africaines, à améliorer l’accès aux études dans des régions qui font face à des problèmes d’infrastructures autrement plus épineux que les nôtres», poursuit le directeur de l’EPFL.

Pour lire l’article dans sa totalité veuillez cliquer ici

FacebookTwitterLinkedInGoogle+Email

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>